octobre 15

0  commentaires

Bouton sur la peau du bébé, que faire ?

Ce n’est pas une nouveauté, la peau d’un bébé est délicate. Parmi les problèmes les plus fréquents avec bébé, nous avons : fesses rouges, acné infantile, eczéma, impétigo. Par conséquent, de nombreux problèmes peuvent survenir si ces symptômes ne sont pas traités à temps. Grâce aux nombreuses études cliniques menées par les dermatologues, nous allons vous donner les clés afin de prodiguer les meilleurs soins, afin de protéger la peau de votre bébé.

Les bébés et les adultes ont une peau différente

Cela peut sembler évident, mais ça ne l’est pas tout à fait. En effet, les enfants jusqu’à 4-5 ans n’ont pas la même peau que les adultes. Ils ont une peau plus fragile avec des déshydratations plus fréquentes et une peau plus sèche. De plus, la surface de la peau des nourrissons par rapport à leur poids est très plus importante. Lorsqu’un produit possédant un Ph non neutre est appliqué sur sa peau, cela peut perturber les bactéries présentes sur cette dernière. Cela provoque alors des troubles plus ou moins sévères. C’est pourquoi il est préférable de choisir des produits que l’on peut se procurer dans les magasins spécialisés comme les pharmacies par exemple.
Enfin, il est important d’hydrater la peau des bébés quotidiennement car la sécheresse favorise les maladies de la peau. 

Focus sur les problèmes les plus fréquents

Nous avons souvent entendus ou vu des bébés avec certains symptômes : acné, éruption cutanée, varicelle, voyons tout cela ensemble :

Acné de bébé

L’acné de bébé est bénigne et courante. Cela est dû à l’augmentation des hormones au cours des premières années de la vie d’un bébé.On la retrouve principalement sur le visage, comme chez les adolescents. Il s’agit la plupart du temps de petits boutons, des microcapsules, et habituellement, cela disparait assez rapidement en ne laissant aucune cicatrice. Mais en cas de poussée très prononcée, nous recommandons un traitement doux. Vous pouvez par exemple utiliser les mêmes produits que vous utilisez régulièrement, mais à très faibles doses. Les produits contre l’acné ressemblent beaucoup au cutacnyl, panoxyl vendu en pharmacie, cela peut aider l’acné un peu plus rapidement, mais pas de panique, ça va passer rapidement et sans laisser de traces.

La varicelle 

La varicelle est relativement facile à reconnaître car elle se caractérise par une éruption cutanée sur la peau, des boutons sur tout le corps, même les mains et le cuir chevelu. Dans le cas de la varicelle, il est nécessaire de consulter votre pédiatre ou un autre professionnel de santé qui vous recommandera un traitement pour assécher les boutons.

Boutons de chaleur

Ils sont de couleur rouge et se trouvent principalement sur les zones moites.
Parfois on peut aussi en observer dans d’autre partie du corps comme dans le dos par exemple. Dans ce cas précis, pas de panique, vous n’avez rien à faire, ils disparaîtront quand la grosse chaleur sera passée.

Eczéma

Aussi connu sous le nom de dermatite atopique, l’eczéma se caractérise par des taches rouges sur le corps. Les symptômes se développent rapidement et apparaît à cause de toutes sortes de facteur de stress comme la poussée dentaire ou des maux d’estomac, qui sont des problèmes pouvant alimenter ces poussées.

Impétigo

Il s’agit d’une infection bactérienne à streptocoques et/ou à staphylocoques. Cela forme des lésions ressemblant à une croûte appelées “mélicères”, ce qui signifie un aspect similaire au miel.  Cela peut apparaître notamment au niveau du visage, autour du nez, de la bouche, des plis des fesses. Ce sont toutes les zones dites de “dépôts bactériens”.
L’impétigo peut récidiver, dans ce cas nous vous conseillons vivement de consulter le dermatologue si les symptômes durent trop longtemps. En effet lorsque l’impétigo a tendance à réapparaître, il doit être désinfecté pendant trois à quatre semaines avec une crème antibiotique. En général ça fonctionne assez bien. 

Urticaire

L’urticaire est une réaction allergique au stress, l’urticaire forme des démangeaisons rouges et très intenses. Ces plaques disparaissent généralement en quelques heures. Cependant si les épisodes se multiplient, un traitement antihistaminique aide généralement à faire passer l’urticaire. 

Croûtes au cuir chevelu

De nombreux bébés ont des écailles jaunâtres ou squameuses sur le cuir chevelu. Ils ressemblent à des croûtes ou à de petites plaques et peuvent parfois provoquer des démangeaisons. Ces croûtes sont sont causées par des sécrétions excessives de sébum ou parce que le shampooing n’a pas bien été enlevé du cuir chevelu. Il faut donc bien veiller à laver plusieurs fois la tête du bébé pour tout enlever. Cependant ce problème est très courant et n’est pas un problème d’infection, d’allergie ou de saleté.

Comment faire pour éliminer ces symptômes ?

Un shampooing simple peut éliminer les croûte. Il suffit d’appliquer le shampooing, de le masser et laissez agir 10 à 15 minutes pour les ramollir puis de rincer abondamment à l’eau tiède.

Si des croûtes persistent, appliquez de l’huile végétale ou minérale sur le cuir chevelu. Après quelques heures, retirez délicatement les écailles avec une brosse à poils doux ou un peigne fin.
Après cela, lavez ses cheveux à l’eau tiède, rincez et si nécessaire, répétez le traitement une fois par jour pendant plusieurs jours. Si ces traitements ne fonctionnent pas ou s’ils durent, vous pouvez utiliser des shampoings médicamenteux vendus en pharmacie. Si nécessaire, consultez un pharmacien ou un autre professionnel de la santé. 

Tache rouge sur les fesses

Les fesses du bébé deviennent rouges rapidement car la peau à cet endroit est très sensible. Dans certains cas, les rougeurs peuvent s’étendre le long des cuisses, de la vulve ou du scrotum. Si votre bébé semble mal à l’aise, surtout lorsqu’il urine, c’est à cause de l’irritation. Ces symptômes fessier sont très fréquents. Ils sont principalement causées par le contact des matières fécales et de l’urine avec la peau. Elles peuvent aussi être provoquées par le frottement des couches ou des habits sur la peau. En effet, les couches lavables provoquent des irritations si elles sont mal lavées. Si elles ne sont pas assez changées, certaines marques de couches jetables parfumées peuvent également irriter la peau d’un bébé.

Comment faire faire pour éliminer ces symptômes ?

Exposez votre bébé aux fesses autant d’air que possible il se sentira mieux et l’éruption guérira plus rapidement. Si vous utilisez des couches en coton, lavez-les bien, évitez d’utiliser des détergents agressifs pour les nettoyer. Si vous utilisez des couches jetables, choisissez-les sans parfum. Evitez aussi d’utiliser des lingettes car elles peuvent également irriter la peau des fesses et des cuisses de votre enfant. Ces dernières ne doivent être utilisés que pour le dépannage et ne doivent pas contenir de l’alcool ni de parfum. Enfin, changez la couche de votre bébé dès qu’il est sale. Lavez les fesses de bébé doucement, avec de l’eau ou avec de l’eau savonneuse et des huiles non parfumées. Séchez sans frotter, mais en tapotant la serviette sur les parties humides.

Si la rougeur est faible, pas trop étendue, appliquez généreusement une couche protectrice de 10 à 20 % de pommade à l’oxyde de zinc. Les crèmes protègent la peau. Elle peuvent être appliqués à chaque changement de couche. Pour les rougeurs plus sévères et étendues, utilisez une crème avec une teneur minimale en oxyde de zinc de 20 à 40 %. Si la peau de votre bébé est trop sensible ou qu’il a des allergies, dans ce cas, il est préférable d’éviter les pommades contenant des ingrédients allergènes comme la lanoline ou des irritants comme le parfum. Au besoin, consultez votre pharmacien pour déterminer le meilleur produit pour votre enfant. 

Si l’éruption cutanée sur les fesses persiste plusieurs jours et que votre enfant ne semble pas bien, consultez un professionnel de la santé.

Traiter et prévenir les affections cutanées

Pour le traitement de l’eczéma notamment, plusieurs remèdes sont souvent évoqués et les dermatologues peuvent conseiller plein de méthodes différentes

Le lait maternel a probablement un effet hydratant, c’est pourquoi vous devez, en cas de dermatite atopique, garder la peau de bébé bien hydratée. Mais n’ayez pas peur des corticoïdes non plus. C’est une crème contenant de la cortisone. Elle peut être appliquée afin de traiter l’inflammation. Elle apaisera les démangeaisons. Généralement, la posologie contenue dans ces crèmes conviennent aux nourrissons. Il faudra toutefois demander l’avis à votre pharmacien ou à votre pédiatre. 

La peur des corticoïdes pour les bébés est infondée et elle est souvent à l’origine d’un arrêt prématuré du traitement, qui est dommageable pour le confort du bébé et risque de propagation de l’eczéma. 

Les vêtements :

Une attention particulière sur les matières des vêtements de bébé est également efficace pour apaiser l’eczéma. Comme nous l’avons vu, il faut aussi bien choisir les produits utilisés pour prendre soin de son bébé. En effet, sa peau est très sensible. Il ne suffit donc pas de seulement laver les vêtements de bébé afin d’éviter ces symptômes. Nous l’avons dit, ce n’est pas qu’une question d’hygiène. Pour les bébés à la peau sensible, cela peut aider à prévenir la peau sèche de régulièrement changer ses couches. Pour habiller votre enfant, préférez les tissus en coton à la laine synthétique. Certaines marques proposent également des vêtements avec des coutures afin d’éviter les frottements qui peut ressentir bébé lors de ces mouvements. En cas de doute sur l’origine des rougeurs de bébé, consultez un dermatologue

Une éruption cutanée qui se développe très rapidement sur le corps et s’étendant au-delà de la zone de la couche pour s’étendre sur le tronc, le dos et les jambes peut suggérer un eczéma légèrement sévère causé par un champignon appelé Candida, qui est très répandu, des cloques sur les muqueuses remplies de pus, ou des croûtes, suggèrent l’herpès. L’herpès peut être gênant chez les bébés, car le virus est plus fréquent chez les adultes et peut être contagieux.

Et pour finir


Cependant, gardez à l’esprit qu’il est toujours préférable d’avoir un avis d’expert, même simplement pour rassurer les parents sur la maladie.


Tags


You may also like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}